Accès à Nikon Imaging Moyen-Orient et Afrique | Moyen-Orient et Afrique

Library of Inspiration

Summer Lyn : photographier les bébés, les jeunes enfants et les enfants

Andreas

Summer Lyn est une photographe professionnelle spécialisée dans les portraits d'enfants. Pour obtenir les plus belles images des enfants de ses clients, elle dispose d'un arsenal de techniques, stratégies, plans et approches vérifiés, éprouvés et, cela ne fait aucun doute, qui portent leurs fruits.

Mais lorsqu'il s'agit de photographier ses propres enfants...quasiment aucune de ces techniques ne fonctionne.

« Mes enfants me voient tous les jours, si bien que rien de ce que je fais ou dis est nouveau ou les intéresse, » explique Summer. Et ne vous y trompez pas : susciter l'intérêt est la règle numéro 1 pour obtenir de belles photos.

Heureusement, Summer nous confie qu'il s'agit de la partie la plus facile de son travail car cela vient naturellement. « Les bébés, les jeunes enfants et les enfants plus grands le savent lorsque vous ne vous intéressez pas vraiment à eux. Quand les gens me demandent « Comment fais-tu ? », Je leur réponds toujours : « Il suffit d'apprendre à connaître les enfants. Ils sont marrants et fascinants. Si vous apprenez à les connaître, vous parviendrez à les photographier. »

« Je les approche toujours avec mon appareil photo, explique Summer. Je l'ai dans les mains ou autour du cou lorsque je descends de la voiture une fois arrivée chez eux. Il n'est donc jamais question d'être avec les enfants, de faire connaissance avec eux, puis de sortir soudain cette énorme boîte noire et de la coller à mon visage. L'appareil photo est toujours sur moi, si bien qu'ils savent qu'il fait partie de moi. »

Le simple fait que l'appareil photo soit toujours visible peut la rendre intéressante aux yeux des enfants. « L'un des objectifs est de les inciter à vouloir en savoir davantage sur moi : « Qui est cette dame ? Que fait-elle ? » « 

Même si l'appareil photo est bien en vue, elle va donner aux enfants le temps de la connaître avant de commencer à photographier. « Je leur laisse cet espace, ce laps de temps pour instaurer la confiance. La confiance doit venir en premier. »

Ensuite vient le timing. « Je dois me caler sur l'emploi du temps de l'enfant, je dois connaître l'heure de sa sieste. Si elle fait sa sieste à 13 h et se lève à 14 h 30, elle peut ensuite déjeuner rapidement et elle est prête. Elle n'est pas fatiguée, elle n'a pas faim : c'est une bonne base. La prise de vue est toujours calée au moment où les bébés sont reposés et ont le ventre plein...ou alors vous devrez faire face à des colères. »

Et puis il y a le lieu. Travailler dans les maisons des familles est un vrai avantage. « C'est rassurant pour les enfants : vous voulez qu'ils vous montrent leur maison, alors cela ne les dérange pas que vous soyez là. »

Vous pouvez également approcher les jeunes enfants avec un jouet qui couine. « Cette petite balle qui couine, c'est la seule chose que j'utilise pour attirer l'attention d'un enfant que je n'intéresse pas. Je la mets à la bouche et la fait couiner pendant que je tiens l'appareil photo. »

Qu'en est-il de ses enfants à elle ? « Il y a longtemps qu'ils ne sont plus intéressés par les jouets qui couinent et qu'il ne sont plus surpris par leur maman. « Mes enfants me voient tout le temps avec mon appareil photo, ils me connaissent et généralement, ils ne veulent pas me regarder. »

Néanmoins, Summer explique que les stratégies peuvent être adaptées et que l'on peut faire appel à ce que l'on connaît de sa famille. Vous ne surprenez peut-être pas vos enfants, mais vous connaissez la pièce de la maison qu'ils préfèrent, vous savez ce qu'ils aiment faire, vous connaissez leurs habitudes. Parfois, vous tombez par hasard sur une situation intéressante, comme ce fut le cas avec la deuxième photo de Summer présentée ici. « Ma fille vivait sa vie, [elle jouait] avec les aimants du frigo. Il se peut que je lui ai dit quelque chose pour qu'elle me regarde et sourit. Le plus important lorsque vous photographiez vos enfants est de saisir l'instant où ils sont concentrés dans leur jeu. Vous devez chercher ces moments naturels. »

Et lorsque ce moment arrive, vous devez être prêt.

En fait, vous devez être prêt avant que ce moment n'arrive, vous devez quasiment appuyer sur le déclencheur une milliseconde avant. « Cela vient avec l'expérience, confie Summer, lorsque vous savez quel genre d'image vous souhaitez obtenir et ce que fait l'enfant. »

Bien qu'il existe des exceptions, vous devez la plupart du temps être à la même hauteur que l'enfant lorsque vous le photographiez. « Vous ne pouvez pas dominer l'enfant, Summer explique. Il ne veut pas lever la tête pour vous regarder ; il veut que vous soyez à la même hauteur que lui, ce qui va lui permettre de vous faire confiance et de vous regarder. »

 

CONSEILS DE PRO : améliorer vos photos de bébés, jeunes enfants et enfants

Photographiez les bébés après leur sieste et une fois qu'ils ont mangé ; vous pourriez sinon faire face à une colère.

Les enfants sont marrants et fascinants. Si vous apprenez à les connaître, vous parviendrez à les photographier.

Découvrez l'endroit de la maison où ils se sentent à l'aise et/ou les choses qu'ils aiment faire.

Mettez-vous au même niveau qu'eux, ils vous feront plus confiance.

L'objectif que vous utilisez peut faire toute la différence. Summer préfère les focales fixes, c'est-à-dire les objectifs dotés d'une seule focale ; elle aime particulièrement l'AF-S NIKKOR 50 mm f/1.4G.

Les objectifs à focale fixe sont généralement plus légers et plus petits que les zooms, mais elle les apprécie pour leur grande ouverture maximale qui permet de faire entrer plus de lumière. Puisqu'elle photographie souvent dans la maison du client, l'éclairage peut poser problème. « J'essaie d'utiliser la lumière naturelle le plus souvent possible, déclare-t-elle, même si elle ne provient que d'une seule fenêtre. Je vais conduire l'enfant jusqu'à cette fenêtre et commencer à travailler autour de cette lumière. »

Elle aime aussi photographier à pleine ouverture (l'objectif est alors réglé sur son ouverture maximale) ou proche de la pleine ouverture, afin d'obtenir une mise au point impeccable sur le sujet et un arrière-plan agréablement « flouté » qui n'attire pas le regard, comme sur la photo de sa fille jouant avec les aimants.

Les objectifs à focale fixe lui permettent également de recourir à des vitesses d'obturation plus rapides. « Je ne dispose souvent que d'un court instant : le bébé baille, cela dure une seconde. Je dois pouvoir capter un bâillement, un sourire ou une expression qui va arriver très vite. Lorsque vous photographiez des bébés et des jeunes enfants, ces moments-là peuvent rapidement vous filer sous le nez, donc si vous n'avez pas un objectif lumineux [c'est-à-dire un objectif à grande ouverture maximale vous permettant d'utiliser des vitesses plus rapides], ce sera difficile. »

Dernier avantage des objectifs à focale fixe : « Ils vous obligent à vous déplacer pour obtenir une composition différente, ce qui peut créer une photo intéressante. Les objectifs à focale fixe vous font réfléchir ; ils vous permettent d'analyser la scène avant de cadrer. »

Quel que soit l'objectif qu'elle utilise, sa cible de mise au point est toujours la même. « Ce sont les yeux. je veux qu'ils soient nets, ou du moins que l'un des deux le soit. Je veux que votre regard se dirige d'abord vers les yeux du sujet, puis vers le reste de l'image. »

Et à l'endroit où le point est fait, la mesure suit. Summer utilise presque toujours la mesure spot et se base sur le collimateur de mise au point, qui évidemment est le plus souvent placé sur les yeux de son sujet.

Il suffit de jeter un coup d'œil rapide aux photos de Summer pour percevoir son amour du noir et blanc. Rien n'est planifié ; il s'agit presque toujours d'une décision prise devant l'ordinateur. Elle étudie une image en couleur et décide de la convertir en noir et blanc en se basant sur son intuition : quel va être l'impact de cette photo en noir et blanc ? « Je pense que les images en noir et blanc les plus fortes présentent une certaine émotion...pour qu'une image en noir et blanc fonctionne, elle doit provoquer une réaction émotionnelle. Parfois, je mets de côté la distraction liée à la couleur afin de découvrir l'émotion qui se cache derrière la photo. » À part la conversion, Summer fait très peu de post-production. « Je fais le maximum pour obtenir une exposition correcte avec l'appareil photo. Si l'éclairage est bon, nous n'avez pas à faire grand-chose après la prise de vue. »

Livraison spéciale

Nous espérons que toutes les photos présentées ici vous inspireront, mais il y en a une qu'il vaut probablement mieux réserver au cadre professionnel : il s'agit de la quatrième image, celle de Nicolette, illustrée ci-dessous.

« C'est une image qui rencontre beaucoup de succès, dit Summer, et un grand nombre de mes clients l'ont fait agrandir pour l'afficher à leur mur. »

Voici quelques explications sur ce cliché : le bébé est situé à 12 centimètres environ au-dessus d'un grand sac de riz, « le plus grand sac de riz que j'ai jamais vu, » explique Summer, et soutenu par des mains qui sont supprimées de l'image finale lors de la retouche.

« On fait un premier nœud, on enroule le tissu autour de la branche deux ou trois fois, puis on fait un second nœud, dit-elle, et lorsque l'on soulève la branche, je vérifie le poids du bébé et vois s'il faut modifier quelque chose. Je ne prends pas cette photo si je sens que quelque chose pourrait mal se passer. »

Summer montre toujours une photo de ce style aux parents pour qu'ils sachent de quoi elle parle, puis elle leur montre la photo « en coulisses » : « une photo de moi en train de prendre la photo afin qu'ils voient quelqu'un tenir la branche, le sac de riz au sol et les mains qui soutiennent le bébé. »

Cette prise de vue prend environ une demi-heure et le bébé doit dormir et être dans une position très confortable. « J'avais photographié environ 150 nouveaux-nés avant de tenter ce type de prise de vue. Je voulais d'abord avoir une grande expérience avec les nouveaux-nés. »

Nicolette

 

© Summer Lyn